Accueil > Découvrir Roye > Patrimoine bâti > Remparts - Tour Saint-Laurent

Remparts - Tour Saint-Laurent

Contenu de la page : Remparts - Tour Saint-Laurent

C’est la raison pour laquelle, au XIème siècle, les habitants décidèrent de construire des remparts autour de leur ville. Ainsi protégés derrière ces fortifications les royens connurent 300 ans de paix jusqu’au XIIIème siècle mais durent ensuite subir de nombreux sièges. Ceux de 1636 et de 1653 virent les Espagnols mettre la ville à sac.

Toutes les murailles de Roye, qui avaient jusqu’à quatre ou cinq mètres d’épaisseur, étaient en briques et reposaient sur des assises en grès, ce qui est encore visible de nos jours sur ce qui en subsiste.

Au fil du temps, l’enceinte a été plusieurs fois modifiée pour tenir compte du développement de la ville ou des besoins de défense. Ainsi, on a retrouvé les fondations d’une muraille d’au moins deux mètres de large à l’entrée de la rue Saint-Pierre. L’enceinte était irrégulière, présentant des angles saillants ou rentrants.

PNG - 1.5 Mo
png - 1.5 Mo

Outre la tour Saint-Laurent, les remparts étaient flanqués de six autres tours dont il ne reste aujourd’hui rien. De même ont totalement disparu les trois portes qui donnaient accès à la ville. La Tour Saint-Laurent date du XVème siècle, elle marquait l’angle sud-ouest des fortifications. Elle porte encore de nos jours les traces des boulets lesquels auraient été lancés par l’artillerie du Prince de Condé à la suite du siège de Roye par les Espagnols en 1653.

La Tour possédait par ailleurs un accès sur le Couvent des Minimes. Cette tour ainsi que les vestiges de l’enceinte ont été inscrits sur l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1992.

Pour compléter votre visite :
Hôtel de Ville
Église Saint-Pierre
Chapelle Notre-Dame de la Paix
Église Saint-Gilles
Mur de mémoire
Le lavoir

Adresses utiles

Remparts et la Tour Saint Laurent

Télécharger la Vcard