Monument aux morts

Contenu de la page : Monument aux morts

Il fut commandé au sculpteur Jules Déchin, qui réalisa les sculptures :

JPEG - 438.1 ko
jpg - 438.1 ko
JPEG - 410.9 ko
jpg - 410.9 ko

A gauche : Allégorie des souffrances de la guerre : une femme assise, son enfant contre elle, affligée ; dans le fond, un mur de ruines avec éléments d’église gothique, allusion à Saint-Pierre de Roye.

A droite : Allégorie de la ville de Roye couronnée tenant une palme à laquelle est accrochée la croix de guerre ; à ses pieds, un casque de poilu posé sur une croix de bois brisée ; la statue se détache sur un fond orné de palmes stylisées.

"Ce monument rappelle aux jeunes générations le magnifique esprit des habitants, qui, en toutes circonstances, ont démontré l’amour de leur pays et leur attachement à nos libertés qu’ils ont toujours défendues quand elles étaient menacées."

La partie architecturale est dûe à l’architecte Rubin et à l’entrepeneur Petit, dont les signatures apparaissent sur le monument.

Il fut inauguré le 21 juillet 1927 par le Président Edouard Herriot et comportait initialement 162 noms et ceux de 15 civils tués de 1914 à 1918. Une liste qui s’allongea malheureusement avec les conflits suivants (Seconde Guerre Mondiale, Guerre d’Algérie, Guerre d’Indochine...)

Pour compléter votre visite :
Hôtel de Ville
Église Saint-Pierre
Église Saint-Gilles
Remparts et la tour Saint-Laurent
Mur de mémoire
Le lavoir